mercredi 16 mars 2016

Neska tome 1 : Pas à pas de la planche 32

Suite à une conversation endiablée dans les commentaires du post du 14 février dernier, je prends enfin le temps de faire un pas à pas complet d'une planche du tome 1 de Neska pour ceux que ça intéresse. :)
C'est parti pour la genèse de la planche 32 !

 Une fois l'idée globale de mon histoire, j'écris un "séquencier" en mode roman. Comme il m'est destiné, je préfère cette écriture à celle du "Page 32, Case 1 : Plan américain, description, dialogue Case 2 : Plan..etc" que je trouve extrêmement laborieuse et qui bloque ma visualisation des scènes.
Vous remarquerez 1) Que ce n'est pas de la grande écriture, je ne m'inquiètes pas des répétitions car ce n'est destiné à être lu que par mon éditeur et moi et 2) Que je ne respecte pas tout ce que j'écris en passant au découpage. Il y a parfois des choses qui fonctionnent à l'écrit et plus au dessin.



A partir du séquencier, je passe au mini-découpage. Ne gardant quasiment jamais cette étape, je n'ai pas pu retrouver celui de la planche 32 du tome 1 et donc voici ci-dessus 6 planches du tome 2 de Neska. :D
Je me permets de vous les montrer car le spoil est quasiment nul vu l'état du machin.
C'est encore une étape qui m'est uniquement destinée où, sur quelques centimètres, je mets en place mes pages en décidant du nombre de cases et de ce que contient ces dernières.

Ensuite vient le moment de passer en grand (sur une A4 au format final des planches de l'album) au vrai découpage :
À cette étape, pour moi tout doit être posé, le cadrage, les attitudes, le placement des bulles, le choix des insectes et des plantes présents et les dialogues.
Je me dis que si c'est fluide là, alors je pourrai totalement me reposer sur mon découpage par la suite.

Une fois le découpage validé, je prends les mesures de toutes mes cases et les reporte proportionnellement en plus grand sur une feuille A3 pour le crayonné.
 Je n'imprime pas mon découpage en A3 pour le décalquer, mais je le respecte scrupuleusement (ce mot fait très sérieux) dans ses proportions tout en l'adaptant à un semi-réalisme et à une anatomie un peu plus "juste".
(Le texte est placé à l'ordinateur, c'est une typographie manuscrite que j'ai scanné et encodé)

On passe à la mise au net !
L'outil de la mise au net dépend de chaque dessinateur (encre, aquarelle, brou de noix, etc...), pour ma part je repasse toutes mes cases au crayon gras 2B en rentrant dans les détails et les textures. J'aime bien la "facilité" (certains diront l'ennui ;) ) de n'avoir à utiliser qu'un seul outil et le crayon a un rendu qui me plait beaucoup.

Le noir et blanc est fini, il est temps de passer à la couleur. Pour ça, je scanne ma planche et la passe sur l'ordinateur.
Je travaille sur Photoshop. Mes traits étant au crayon, je scanne en niveaux de gris et ne peux donc pas "juste" remplir mes volumes au pot de peinture. Comme pour la majorité des mises en couleur sur ordinateur, il y a la fabuleuse étape des "sélections" !
Etape dont vous pouvez voir le résultat ci-dessus. Il s'agit en fait de remplir, délimiter et différencier toutes les zones de mon dessin pour faciliter la mise en couleur finale. C'est long (minimum une journée complète par page pour moi), c'est mécanique, c'est physique et c'est chiant. :D Le seul point positif, c'est qu'on peut facilement écouter des trucs un peu compliqué en même temps, ça ne gêne pas le travail.

Mais une fois que c'est fini, on peut accéder à la dernière étape !
Le résultat final, que vous voyez dans l'album. 
C'est une belle récompense à chaque page finie ! :)

Un petit zoom sur une case pour finir :

Voilà, j'espère que ce pas à pas vous aura intéressé !
(En cliquant sur la première image, vous pouvez normalement les faire toutes défiler en plus grand, c'est rigolo)
Passez une très bonne soirée et n'hésitez pas à venir me voir en dédicace à la librairie Brüsel ce vendredi 18 mars de 16h à 18h30 et ce dimanche 20 mars à Soignies dans le cadre du festival Capbulles !

À bientôt ! 



6 commentaires:

  1. Bonjour Mademoiselle.

    C'est une bonne idée de votre part que de présenter un récit détaillé et complet de la mise au net, et de l'aventure palpitante d'un travail, généralement, sous-éstimé, et permet ainsi de mieux montrer, non pas les difficultées, mais l'exigence de cette profession.

    Avec tout mon soutien.

    Monosourcil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci Monosourcil! :)
      Je suis contente que ça vous ait intéressé !

      Supprimer
  2. Ah ben, voilà ! comme ça je comprend ;)
    Merci Madame !!

    Quelle bonne idée d'article ^^ !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir !
      En effet, c'était une très bonne idée, merci de me l'avoir indirectement suggérée !

      Supprimer
  3. bonsoir Louise
    Je note ça ici, parce que je ne sais pas ou le mettre ailleurs.
    Je me souviens d'un très chouette dessin de votre part le lendemain des attentats de Paris, et ça m'avait touchée, émue....
    Alors, de mon tout petit clavier d'ordinateur, je voulais afficher à mon humble niveau :

    JE SUIS BRUXELLES

    amicalement
    la maman de Mya

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jeanne,

    Merci beaucoup pour votre soutien.
    De mon coté, tous mes proches vont bien et j'en suis bien chanceuse.
    Merci encore.

    RépondreSupprimer