mercredi 4 février 2015

Liseron


Chez nous, il gèle, mais dans les planches de Nesca c'est juste la fin de l'été.
Me voilà prise en pleine temporalité bédéïstique.




1 commentaire:

  1. Comment j'ai trop la même dans mon jardin l'été...
    Quelle drôle de coïncidence !

    (Et comment c'est bien dessinééééé)

    RépondreSupprimer