dimanche 5 octobre 2014

PS1 : souvenirs, souvenirs.

La première mouture du découpage du tome 1 de Nesca étant bouclée (ouaiiis), je me suis accordée une petite récréation en faisant un top 4 des jeux de Playstation 1 qui m'ont marquée enfant et ado.

Comme les films, les bande dessinées et les romans, les jeux vidéos font également partie des références qui ont construit mon imaginaire au fil des heures passées à y jouer en squattant au choix : ma chambre, le salon familial, le chambre du frérot ou la chambre de la cousine (aussi accro que moi) sous les toits.
Ce dernier lieu comptabilisant le plus de nombres d'heures pour la PS1 je crois. Il y a une vieille rengaine qui dit que les filles ne jouent pas aux jeux vidéos, hé bien c'était déjà faux à l'époque. Nous étions deux ado enchainant les heures d'écran jusque tard dans la nuit, les biscuits à proximité, se passant la manette à chaque malheureuse fois que notre personnage chutait au fond d'un ravin ou succombait sous les assauts d'un ennemi. (hé oui la vie est dure pour les héros virtuels)

Et donc c'est parti pour ce top 4 nostalgie ! 
*Jingles*




On commence avec :

http://www.jeuxvideo.com/jeux/playstation-ps1/00005392-klonoa-door-to-phantomile.htm
(cliquez sur le dessin pour accéder à la fiche du jeux vidéo)


Klonoa est le nom de ce personnage à casquette et aux longues oreilles. Un jour, un de ses rêves prend forme et Klonoa part enquêter à l'intérieur pour rétablir l'équilibre de son monde.

Mon premier jeu de PS1 (1998). Un jeu de plates-formes très coloré avec des supers monstres qui sont tour à tour mignons, drôles ou flippants. les graphismes de PS1 ont sans doute un peu vieillis mais l'univers était vraiment riche pour l'enfant de 10 ans que j'étais !





Suit le petit dragon mauve flashy qui fonce tête baissée :
http://www.jeuxvideo.com/jeux/playstation-3-ps3/00047362-spyro-the-dragon.htm
(cliquez sur le dessin pour accéder à la fiche du jeux vidéo)


Spyro le dragon a eu droit à 3 jeux PS1 (1998,1999 et 2000), où il devait délivrer ses semblables dragons ou carrément sauver un monde. Les trois jeux sont très agréables, toujours colorés avec des ennemis aux looks rigolos, et enchainent les énigmes et les épreuves d'adresse.
Que du fun !





En deuxième position, un jeu complètement pété :

http://www.jeuxvideo.com/jeux/playstation-ps1/00003123-skullmonkeys.htm

(cliquez sur le dessin pour accéder à la fiche du jeux vidéo)


Skullmonkeys (1998) ! Klaymen, personnage au sourire saucisse, doit sauver son espèce du terrible Klogg.
Ce jeu est juste terrible, les images (cliquez sur le dessin) ne rendent malheureusement pas honneur, car trop sombres, à ce jeu de plates-formes en pâte à modeler où le héros détruit des singes-squelettes à l'aide de son postérieur et utilise son pote "Clac le Hamster" comme bouclier.
Les bruitages de ce jeu continuent encore de me suivre dans ma vie de tous les jours tellement ils sont biens.




Et le gagnant est :

http://www.jeuxvideo.com/jeux/playstation-ps1/00001197-crash-bandicoot.htm
(cliquez sur le dessin pour accéder à la fiche du jeux vidéo) 

Crash Bandicoooot ! Pas moins de 5 jeux sur PS1 et tous supers !
Des premiers jeux de plates-formes "Crash Bandicoot" (1996,1997 et 1998) au "Crash Bash" (2000), en passant par "Crash CTR" (1999).

Crash est un bandicoot, pas forcément très intelligent mais très téméraire, voir suicidaire, qui doit lutter contre l'infâme Dr. Neo Cortex pour, je suppose, sauver le monde du mal (oui c'est assez manichéen tous ces jeux vidéos). Les deux derniers jeux (Bash et CTR) sont faits pour être jouer à plusieurs, le deuxième étant un jeu de course qui fait la part belle aux Mariokarts existants.

C'est lui le gagnant parce qu'il est fou, qu'il mange beaucoup de fruits, mais aussi parce que c'est avec lui que j'ai passé le plus grand nombre d'heures (5 jeux quand même). Avec lui et son acolyte, le petit masque en bois Aku Aku, que nous avions rebaptisé "Bouldega" avec ma cousine car tel était son cri.
(je ne sais pas si il y a un seul joueur qui l'appelle correctement ce pauvre masque)


Petite réflexion sur tout ça :
Avec le recul, j'ai remarqué que tous les héros de ces jeux sont des individus de sexe masculin (aux caractères, à la santé mentale et aux look variés), ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier les jeux et de m''identifier aux personnages (enfin pas trop non plus, parce que mourir dans un ravin, ça fait mal quand même) et qu'il serait donc de "bon aloi" d'intégrer plus d'héroïnes (comme certains essaient apparemment de le faire actuellement) dans le monde du jeux vidéo pour rétablir une vision de la femme un peu plus variée également. 
Parce que bon, entre la princesse à sauver dans Klonoa et l'unique bandicoot blonde dans Crash Bandicoot (même si elle a une salopette et qu'elle conduit, houlà quel effort!), il y a du progrès à faire. Je crois que c'est Spyro qui s'en sort le mieux en présentant le panel féminin le plus large avec environ 3 individus.
(je ne m'avance pas sur Skullmonkeys car ce jeu est trop bizarre, je ne sais même pas si on peut dire que son héros est sexué)
 
Tout ça pour dire qu'il me semble important de souligner que les garçons ne sont pas plus débiles que les filles et pourront surement aussi s'identifier à des héroïnes si le jeu est bien et qu'on ne leur bourre pas le crâne avec des notions de virilité en plastique.


Et en bonus, parce que je n'ai pas pu m'en empêcher :

http://www.jeuxvideo.com/jeux/gamecube-ngc/00005607-pikmin.htm
(cliquez sur le dessin pour accéder à la fiche du jeux vidéo) 


C'est un jeu Gamecube ! JE SAIS !
Mais regardez-les, comment résister ?
Pikmin (2002), un jeu de réfléxion et d'exploration où un cosmonaute doit retrouver les pièces de son vaisseau qui s'est crashé à l'aide des Pikmins, petits êtres végétaux très sympas.
 J'adore ce jeu, j'ai beau le connaitre par cœur, je ne m'en lasse pas.



Voilà ! Fiou quelle tartine ! J'espère que ça vous aura rappelé de bons souvenirs.
En tout cas, ça m'a fait du bien à moi.
Bon dimanche !

2 commentaires:

  1. Je crois que Crash ferait aussi partie de mon top. Sinon je sais pas si Tomb Raider c'était ton truc mais comme perso féminin fort, on était servi avec Lara Croft.

    RépondreSupprimer
  2. Non je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de jouer à Tomb Raider, les images que j'ai vu à l'époque ne me tentaient pas trop et personne dans mon entourage n'y jouait.
    Je ne peux donc pas me prononcer sur son caractère fort (même si je te crois ;) ), tout ce que j'en connais est l'image "fantasmée" qu'elle renvoyait aux joueurs avec ses formes anatomiques impossibles et la réputation du jeu qui était bonne.

    RépondreSupprimer